CONCOURS PHOTO OUVERT A TOUS... P A R T I C I P E Z ! Les membres du Club Photo de Rosheim
Marc Barthel

La photo m'avait happé lorsque j'étais collégien, dans les années 75. Je pensais alors que, par la seule maîtrise technique, on pouvait devenir un peu artiste. Mais j'étais très loin de la vérité.
J'aurais même pu affirmer alors que l'appareil photo n'était qu'un simple outil permettant de figer des instants.
La réalité est bien plus complexe... ou plus riche.

Saisir un regard chargé d'émotions, par exemple, ce n'est pas figer un instant de vie, mais raconter un parcours, des aspirations, des peines et des joies.
Pour moi, faire une photo, c'est transformer une partie infime du temps en une longue histoire, c'est s'offrir et offrir aux autres une grande liberté d'évasion.
C'est aussi transmettre un message, une conviction. Une image pourra plaire ou déplaire, mais elle aura toujours pour objectif de faire réagir, que ce soit par un simple sourire ou par une révolte.

Une photo n'est pas destinée à être prisonnière d'un cadre, mais à vivre sans aucune barrière.

Dans la vraie vie, je suis un peu électronicien, un peu informaticien, un peu webmaster, un peu photographe aussi, plutôt rêveur et tout ceci à mon compte car je n'aime pas les constructions pyramidales, avec des premiers et des derniers de cordée. Les deux m'agacent et c'est probablement réciproque.

Membre depuis 2018, Président depuis 2019







Sébastien Denaes

Bercé dans mon enfance par un parrain photographe, je ne me souviens plus de la première fois où j'ai tenu un appareil photo dans les mains ni d'ailleurs de mon premier cliché.
Par contre je me souviens parfaitement bien de l'ambiance dans la cave, transformée en atelier de développement photo avec sa lumière rouge, et l'odeur des produits nécessaires au développement.
Puis le numérique est passé par là! Et la vie aussi, m'obligeant à délaisser la photo pendant une vingtaine d'années. C'est en 2014, que j'ai replongé. Entre temps, la photo était devenue numérique. Toujours poussé par mon parrain, qui d'ailleurs aujourd'hui encore est mon premier critique mais également un très bon photographe, et un véritable puits de science Photoshop!
"Le numérique". Décrié par les puristes, personnellement je trouve qu'il offre une très grande liberté à qui prend le temps de s'y intéresser. Il offre une palette infinie d'outils, permettant la mise en image et l'extériorisation totale d'un projet tel qu'on l'a longuement imaginé dans les moindres détails.
Il évite tout sentiment de frustration d'une photo non aboutie, du moment bien sûr où le cliché, dans sa lumière, son cadrage et sa mise en scène est préalablement réussi.

Mon style photographique? Je me refuse à le définir, tant l’envie de conserver une totale liberté dans la prise de vue est pour moi prépondérante.
Je veux pouvoir photographier les vaches, des paysages, des gouttes d'eau, des oiseaux, un mariage, passer d'un modèle en studio à un photo reportage. Un seul fil conducteur SORTIR DU CADRE, celui de penser, celui de faire, celui de réaliser, et celui de procurer ou PAS du PLAISIR! 





Cécile Eber



La Photographie est pour moi une réelle passion. J'aime prendre la vie et les gens en Photo. Je tente d'exprimer la beauté de ce que je vois dans ce monde par les images. J'aime créer, construire et reconstruire, apprendre et comprendre. J'aimerais pouvoir rendre encore plus beau ce qui me semble déjà l'être, et pour cela la Photographie à toute ça place à mes Yeux. Le Club Photo de Rosheim est là pour m'accompagner vers mon Objetif du savoir et du pouvoir faire toujours mieux.

Marc Feron



Nicolas Dos Santos



J'ai toujours fait de la photo, en démarrant sur un Olympus IS300 argentique. Je fais presque de tout en photo mais c'est par phase. Utilise un NIKON D750. 



Nathalie Herr

la photo est avant tout une passion... Mon plaisir, au travers de celle-ci, est de montrer avec ma sensibilité propre, ce qui nous entoure.

Mon père a été artiste-peintre et photographe, j'ai baigné dedans et la passion a suivi..J'aime autant photographier la nature, les animaux, que les manifestations et les mariages. 

Dans un monde dominé par la représentation objective, rationnelle, dans un monde où la vérité devient accablante, nous avons besoin de l'art pour nous sauver de la vérité... L'art masque la vérité blessante du monde, il est le terreau d'illusions qui permettent à la vie de supporter sa propre réalité..Sans illusion, la vie serait insupportable... 

Mon site personnel, en cliquant sur le lien :

http://www.nathaliebecker-herrphotographies.com





Christelle Huchette

Photographe autodidacte, j’ai commencé la photo il y a une quinzaine d’année avec tout simplement l’envie de capturer des moments, des visages et de retranscrire des émotions.
Photographe opportuniste, c’est surtout la situation qui me pousse à sortir mon appareil, qu’il soit reflex, compact ou simple téléphone portable !

Mon objectif aujourd’hui est de perfectionner ma technique, en prise de vue mais aussi en traitement d’image et de confronter ma vision de la photographie avec des avis et techniques différents !





Jean-Marc Jung



Jelena Kreicberga

Depuis mon enfance j'étais attirée par la photographie, puis un jour j'ai décidé de devenir photographe et je ne regrette pas !
Les gens, les visages, les émotions m'intéressent beaucoup.
Vous pouvez voir plus de mes photos sur mon site www.libellule-photos.net





Eric Lang

Photographe (très) amateur, en argentique un temps dans les année 80, j'ai fait un grand break jusqu'en 2009 lorsque "Jeff" DHENNIN, pote de longue date et premier président, m'a remis le pied à l'étrier en me recrutant pour créer un club photo à Rosheim. 
Depuis j'ai beaucoup appris des autres et compte encore apprendre. Le numérique est une avancée technologique qui laisse énormément de latitude, autant dans la prise de vue que dans le post-traitement. Seule condition que je m'impose : mode auto proscrit, sinon autant utiliser un GSM. 
Pas de sujet de prédilection, je shoote en fonction de mon humeur et laisse libre cours à l'instinct. 
La photographie reste un instantané de vie qui nous survivra.
Équipé d'un Nikon D7000





Isabelle Letzelter

Photographe amateur et sans prétention, j'aime surtout saisir un instant et faire de la photo spontanée.
"Figer le temps et laisser une trace de son cheminement"

Toujours en quête de progression, j'ai logiquement poussé les portes du Photo Club de Rosheim afin de donner un coup d'accélérateur à ma technique et surtout partager un peu de soi et de ses émotions.

Mon équipement : boitier hybride OLYMPUS OMD-EM5-Mark II






André Steyer



Gamin, j’étais attiré par cet objet fascinant appartenant à mon frère, et qui permettait de reproduire sur papier ce que voyaient les yeux. Adolescent, un rêve se réalisait, mes parents m’ont offert un Rollei 35, c’est à partir de là que j’ai attrapé le virus de la photo, ce virus m’a fait acheter plusieurs appareils (réflex et compact) et même faire du développement en noir et blanc, avec la saveur de maîtriser tout le processus.
Comme certains virus, il a connu des périodes dormantes, puis il s’est à nouveau montré plus virulent lors de mon départ à la retraite en 2015, ce qui m’a fait adhérer au Photoclub de Rosheim.
J’aime la nature, avec un goût prononcé pour la Montagne. J’aime la photo instinctive et déteste la photo contrainte, ça doit procurer du plaisir, sauvegarder le souvenir, capter un instant de vie !





Marc Steyer




Le monde de la photo s’est révélé à moi petit à petit. Mon premier appareil était un bridge Sony qui était destiné à faire exclusivement de la photo souvenir.
C’est pendant un séjour de ski que j’ai connu un membre du Photo-club de Rosheim qui m’a expliqué la démarche du club et qui par le biais de ses photos pendant le séjour m’a donné envie d’en savoir plus. C’est par les formations au sein du club que j’ai progressé techniquement dans la prise de vue et dans la retouche photo et que je me suis rendu compte avec le temps qu’un un appareil plus performant élargissait le champ des possibilités.
C’est la photo paysage qui me passionne le plus, sans pour autant me limiter qu’à elle. La photo représente un excellent dérivatif par rapport à mon travail et représente un autre moyen d’atteindre un épanouissement personnel.





Top